L’ADIE en 2015


"Au coeur du comat pour l'emploi : rapport annuel 2015", ADIE, non daté,2016

En 2015, 18 070 personnes ont été financées (contre 16 427 en 2014 et 14 646 en 2013), dont 14 501 par un microcrédit professionnel (avec 17 700 emplois crées ou maintenus) et 3 569 par des microcrédits personnels (2 500 emplois); 65M€ ont été versés (+10% par rapport à 2014). Le montant moyen des microcrédits professionnels s’élève à 3 692€, celui des microcrédits personnels pour l’emploi salarié à 2 400€. Le taux de pérennité des entreprises créées est à 2 ans de 70% et à 3 ans de 59%.

Le taux d’impayés est de 6,8% et celui de pertes de 3,2%.

Le cout moyen d’une entreprise créée a été de 1 689€; par ailleurs, 84% des personnes financées sont insérées.

 

Plus précisément en termes de profil des personnes :

37% des bénéficiaires de l’ADIE percevaient les minima sociaux (dont 34% le RSA), contre 5,5% des créateurs « classiques » français et 9,3% des autoentrepreneurs;  20% percevaient des allocations chômage; 45% vivent en-deçà du seuil de pauvreté (contre 14% de la population française). 20% vivent dans un quartier politique de la ville.

27% savent au plus lire/écrire/compter, 34% ont le niveau CAP, 21% un niveau secondaire, 19% un bac +2 et au-delà.

23% ont au plus 30 ans, 32% de 30-39 ans, 25% de 40 à 49 ans et 20% 50 ans et plus.

41% sont des femmes (29% parmi l’ensemble des créations)

 

En termes de profil des entreprises

47% ont crée dans le commerce (dont 17% en commerce ambulant et 9% en restauration), 25% dans les services,

Pour les 91% dont on connaît la forme juridique, 82% ont choisi la forme de l’entreprise individuelle (dont 54% l’auto entrepreneuriat).

 

Quelques actions de l’ADIE :

-Depuis 2007, l’Adie propose le dispositif CréaJeunes intégrant un tutorat : 1 092 jeunes ont été accompagnés sur 20 sites en 2015.

-Le développement de l’offre de microcrédit personnel pour l’emploi salarié (MCES) répond à 94% à des problématiques de mobilité (achat ou réparation de véhicule, permis de conduire…),

-La microfranchise solidaire « Mon Coursier de Quartier » permet à ceux qui n’osent pas se lancer seuls, une activité « clé en main » avec 3 réseaux de microfranchise et  234 emplois (Chauffeur&Go, MicroFranchise O2 pour des prestations de jardinage aux particuliers et Mon Coursier de Quartier)

-Une micro-assurance avec 1 652 nouveaux contrats souscrits en 2015; a la fin 2015, on comptait 3 150 contrats actifs pour plus de 3 000 clients assurés (+26%).

-Le crowdfunding avec Babyloan depuis 5 ans

 

L’ADIE dispose de 496 salariés, de 1 285 bénévoles œuvrant sur 117 antennes et 360 permanences.

Son financement (39M€ de ressources)  provient à 70% de subventionsdont 38% sont le fait des collectivités locales, 20% l’Europe, 18% les établissements publics dont la CDC, 13,5% le mécénat, 10,6% l’Etat; les dépenses sont principalement le fait des salaires et charges (63%).