5 constats essentiels issus du monde du sport pour entreprendre.


"Comment le sport de haut niveau prépare au métier d'entrepreneur", Les Echos Entrepreneurs du 27 juin 2019 9

Devenus entrepreneurs, d’anciens sportifs de haut niveau managent des équipes et gèrent leur business.

 

5 constats essentiels :

 

⇒ L’entrée dans la mêlée : gérer son stress

« La pression est un paramètre inhérent au sport de haut niveau…Après quatorze années dans le football, l’ancien défenseur du Stade Rennais est depuis 2006 à la tête de 11 salariés permanents et de 250 collaborateurs…Cette exigence permanente pratiquée dans le sport s’est transformée en moteur dans sa nouvelle vie d’entrepreneur »

 

⇒ On ne gagne jamais seul : choisir son équipe

« Au tennis, il faut monter une structure avec les coachs, les préparateurs physiques, les agents, etc. Aujourd’hui, je sais donc mieux choisir les gens qui composent mon entreprise , affirme l’ancien numéro 35 mondial, à la tête d’un groupe de 17 maisons de retraite qu’il a contribué à fonder en 2007. »

 

⇒ La discipline de l’entraînement : persévérer pour réussir

« Le sport de haut niveau entretient l’esprit de ténacité et d’endurance…L’ancien tennisman Guillaume Raoux, lauréat de la Coupe Davis 1996, admet parvenir à  avoir les partenaires commerciaux à l’usure , à l’image des matchs en cinq sets dont il sortait régulièrement vainqueur. »

 

⇒ Croire en son destin : dépasser l’échec

« La défaite, en tant que sportif, je l’ai intégrée, elle fait partie de moi. Cela me touche moins d’être confronté à l’échec, puisque j’en ai essuyé un grand nombre pendant ma carrière « .

 

La victoire est en eux : construire une vision

« Le tennis m’a donné une forme de discipline. J’ai appris à planifier mes objectifs, avec comme cible principale de progresser au classement mondial, étape par étape. Dans le sport comme dans l’entreprise, il faut tout mettre en place au bon moment pour réussir une performance. »